Close up of male doctor working on a laptop for analyzing human illness In the Air

Comme tous les secteurs, la santé est bousculée par les évolutions technologiques.

D’une part, les objets connectés créent de nouvelles solutions, qu’il s’agisse d’applications thérapeutiques (comme les lecteurs de glycémie) ou de gestion du bien-être. Les bracelets connectés permettant le tracking de l’activité physique rencontrent ainsi un vif succès, à l’instar de ceux proposés par Withings, Jawbone ou Fitbit qui vient d’entrer en Bourse (juin 2015).

Au-delà de ces nouveaux produits, une redéfinition plus profonde des business models dans le secteur de la santé se trame. Un système de santé « à la demande » se dessine pour répondre aux exigences croissantes d’immédiateté et de personnalisation des clients, au premier rang desquels la génération Y. Aux Etats-Unis par exemple, « Doctor on Demand » propose des visites médicales en vidéo-conférence à partir de 40 dollars. Preuve de l’engouement pour ce marché de la télémédecine : en juin, la start-up a levé 50 millions de dollars (en plus des 24 millions déjà collectés l’an dernier). Un autre modèle intéressant est celui de l’application « Better » qui fonctionne comme un assistant personnel de santé : cette application permet non seulement de prendre des rendez-vous mais aussi de bénéficier de réponses à des questions diverses sur le coût d’une opération ou la prise en charge par une assurance par exemple. Ce nouveau service fonctionne par abonnement : le coût est de 19.99 dollars par mois pour une personne, et de 49.99 dollars pour une famille.

Si pour l’instant ces services explosent surtout aux Etats-Unis du fait d’un marché de la santé très spécifique, il y a fort à parier que ce type d’offres révolutionne le secteur du bien-être au sens large dans d’autres pays. En France, Terraillon, spécialiste des pèse-personnes, a d’ores et déjà développé des services premium permettant à ses clients de bénéficier d’un coaching sur-mesure par téléphone.


Avatar de Laure Anne Warlin
Laure Anne Warlin

Après avoir été Directrice d’Etudes chez Xerfi puis analyste au département marketing d’Ubisoft à San Francisco, Laure-Anne a rejoint Equancy en tant qu’Head of Trends & Insights. Chasseuse de tendances, elle décrypte les nouveaux modes de vie et mène une veille relative à l’innovation aux quatre coins du globe. Sa double formation, littéraire (khâgne et licence de philosophie) et business (EM Lyon), ainsi que son expérience dans la Silicon Valley lui permettent d’appréhender l’innovation tant d’un point économique que sociologique ou technologique.

Comments

  1. Delphine Says: July 24, 2015 at 1:52 am

    Pourquoi ne parlez-vous de la seule start-up française ,
    qui a lancé en e-medecine
    – —–> le moyen de sécuriser la prise quotidienne de médicament des patients ayant besoin de prendre chaque jour leurs médicaments ( sans plus jamais les oublier ) grace à un pilulier sécurisé totalement et … connecté !.
    Une application simple et participative , bref révolutionnaire ( prix de l’innovation e-medecine Las Vegas 2015 )

    Imedipac
    http://www.medissimo.fr/fr/imedipac

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *