Data Transfer Project : une initiative pour libérer les données des utilisateurs Data

Alors que nous progressons dans l’utilisation et l’exploitation du cloud intelligent et de toutes ses applications potentielles, de nombreux nouveaux services en ligne apparaissent chaque jour pour faciliter la vie des utilisateurs.

En effet, ll est toujours difficile pour les utilisateurs de passer d’un produit ou service à un autre car le processus implique généralement de télécharger tout depuis un service, puis les ré-télécharger à nouveau sur un autre.

Avec l’arrivée du RGPD (règlement général sur la protection des données), de nombreux services en ligne ont commencé à fournir des outils permettant aux utilisateurs de télécharger leur data en un seul clic. Quant au transfert (téléchargement) sécurisé de données entre deux services distincts, cela reste encore problématique et contraignant.

Pour simplifier la tâche des utilisateurs et proposer plus de choix parmi différents services, Google, Facebook, Microsoft et Twitter ont mis en place une initiative commune pour lancer une nouvelle plate-forme de portabilité de données de service à service, open source, appelée Data Transfer Project (DTP). Le Data Transfer Project (DTP) est un protocole universel open source impliquant la portabilité des données cross plateforme (service, cloud) et ayant pour objectif de proposer aux utilisateurs un nouveau moyen de déplacer leurs données directement entre deux services distincts.

Comment Data Transfer Project va fonctionner ?

Dans le cas le plus classique, pour pouvoir réaliser un transfert ou une synchronisation de données cross-plateformes (services), chaque service doit mettre à disposition des autres services tiers des connecteurs externes API – Application Programmation Interface, pour qu’ils puissent utiliser le logiciel, mais uniquement par le biais de programmation (voir image 1).

Par exemple :

Le bouton ‘like’ de Facebook que l’on retrouve sur la plupart de pages web, appelle une API de Facebook : lorsqu’on ‘like’ un article sur economist.com, le site web d’economist.com envoie une instruction à Facebook pour poster l’article sur votre profil Facebook :

Le DTP est un écosystème d’API open source développé et partagé par les différents services (plateformes). Cette API doit répondre à des formats standardisés de données qui s’appellent Data Models :

Pour le moment, DTP a développé les connecteurs pour sept fournisseurs de service (Google, Microsoft, Twitter, Instagram, Flickr, Remember the Milk, and SmugMug) en cinq formats de données : photo, mail, tâches, contacts et agenda.

Voici quelques cas d’usage que les développeurs de DTP partagent pour décrire les avantages de cette plateforme d’un point de vue d’utilisateur :

Un utilisateur découvre un nouveau service innovant d’impression de photos offrant des possibilités d’impression en formats de livres, mais ses photos sont stockées dans ses comptes de réseaux sociaux. Avec DTP, ils visiteraient un site ou une application proposée par le service d’impression photo et initieraient un transfert directement de son compte du réseau social au service de livre photo

Un utilisateur n’est pas d’accord avec la politique de confidentialité d’une plateforme de musique à laquelle il est abonné et souhaite résilier son abonnement immédiatement. Mais il ne veut pas perdre la playlist qu’il avait créée. En utilisant le DTP, l’utilisateur pourra profiter de la fonctionnalité d’exportation du service d’origine pour enregistrer la copie de sa playlist sur le cloud. Cela lui permettrait d’importer sa playlist sur une nouvelle ou plusieurs autres plateformes de musique, une fois qu’il décidera de la changer.

Un utilisateur qui se trouve dans une zone de connexion à faible bande passante a travaillé avec un architecte sur les plans et les dessins d’une nouvelle maison. À la fin du projet, ils souhaiteraient transférer tous leurs fichiers d’un système de stockage partagé vers le service de stockage en cloud de l’utilisateur. Ils pourront tout simplement accéder à l’interface utilisateur du DTP et déplacer directement des centaines de fichiers volumineux, sans passer par la bande passante.

Sécurité et confidentialité

Le système de Data Transfer Project garantit que toutes les informations d’identification et les données d’utilisateurs restent cryptées tant lors du transfert d’un service à l’autre, que lors du stockage. Pour chaque transfert, une nouvelle clé unique est régénérée, ce qui empêche les administrateurs d’accéder à la clé de cryptage.

Le DTP doit se doter également de services – à la fois via le compte expéditeur d’information que via le compte de destination – permettant de générer des alertes pour informer l’utilisateur qu’un transfert de données a été initié dans le but d’empêcher le transfert de données non autorisé.

Le projet de DTP est actuellement en cours de développement, ce qui signifie qu’il y a du chemin à parcourir avant que la commutation entre les services en ligne ne devienne aussi simple que les fondateurs du projet l’ont envisagée. Tout dépendra aussi dans quelle mesure les sociétés du web seront disposées à soutenir la migration de différents types de contenus. Certaines des entreprises peuvent limiter l’accès à certaines informations ou soutenir certains services uniquement. De plus, Apple est le grand absent de cette initiative.

Il faut retenir également que ce n’est certainement pas qu’un geste altruiste. Le RGPD (Règlement général sur la protection des données), entré en vigueur en mai, comprend le droit des utilisateurs à la portabilité des données. Ainsi, l’accord entre les grandes entreprises a sans aucun doute été imotivé par les préoccupations croissantes concernant la propriété des données et le contrôle exercé par les utilisateurs sur leurs données.

Par ailleurs, DTP va booster la concurrence dans le secteur du web ce qui aura des implications sérieuses pour les petits fournisseurs de service participant au projet. En effet, il sera plus facile aux clients de changer de service et de rejoindre les services de marques populaires proposant des offres avantageuses ou des services gratuits.

Quoi qu’il en soit, le fait que l’initiative soit soutenue par quatre entreprises des plus influentes du secteur des technologies, devrait contribuer énormément à stimuler l’intérêt pour le projet. Le groupe a mis en place un site web dédié au DTP et a publié le code source sur GitHub.


Avatar de Rufat Ahmadli
Rufat Ahmadli

Rufat a rejoint Equancy en tant que consultant junior Web Analytics. Ses stages chez Easyvoyage et Ligatus France ont confirmé sa passion pour le web et lui ont permis de déterminer son domaine de spécialisation. Rufat interviendra sur les sujets de DMP. Rufat parle couramment 5 langues et il est diplômé de l’école de commerce ISG Paris en MBA Marketing, Communication et Innovation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *